pont et montagne au dessus de la Soca
pont et montagne au dessus de la Soca

La vallée de la Soča (Posočje) est surtout connue pour sa rivière et la couleur d’aigue marine, émeraude à la pureté cristalline.
La vallée de la Soca représente également le plus court chemin entre les Alpes Julienne et la mer Adriatique. La Soca prend sa source à Trenta à 900 m d’altitude.

IL est possible de se rendre à pied à la source de celle ci mais il ne faut pas être sujet au vertige.

Elle fait seulement 140 kilomètres de long, son flux est irrégulier,tout au long de l’année, elle peut se transformer en immense torrent dévastateur.
C’est également dans cette rivière que l’on trouve la truite de la Soca ( Salmo-marmoratus). Rivière mondialement connue par les pêcheurs.

Cette vallée s’étire depuis le Parc National du Triglav jusqu’à la ville de Nova Gorica ( Gorizia en Italien) et on y retrouve les villes de Trenta Bovec, Kobarid, Tolmin et Most na Soci dans la vallée mais également quelques petits villages de montagne perché offrant la possibilité de faire de belle rando.

Cette vallée est  depuis longtemps une importante voie commerciale permettant d’accéder aux vallées Alpines depuis la plaine du Frioul.
Elle a abrité des sites de peuplement remontant à la période de l’âge de fer (Hallstatt).
L’un des sites archéologiques les plus réputés de Slovénie est Most na Soci, anciennement Sveta Lucija (Sainte Lucie). 6000 tombes du début de l’âge de fer ont été déterrées. Ses lieux étaient habités à l’époque romaine et  à l’âge de fer.
On évoque également le front de la Soca  et plus exactement sur le front de l’Izonso, entre le Kas et Rombon.

Un pont au dessus de la Soca
Un pont au dessus de la Soca

Lors de la première guerre mondiale, de nombreuses troupes de soldats sont tombées sur ce front. Environ 300 000 hommes entre 1915 et 1917.
Une fois les italiens repoussés par une offensive en 1917, le bain de sang s’est déplacé, pour le restant de la guerre, plus bas dans la vallée vers la rivière Piave.
A la fin de la guerre en 1918, la région de Posocje sera, pendant près d’un quart de siècle, séparée de la mère patrie par une frontière étatique.

Le musé de Kobarid est à ne pas manquer si vous venez dans cette vallée. Les amateurs de sport d’eaux vives ne manqueront pas de faire une descente en rafting, hydre-speed, cannoe ou kayak, il y en a pour tous les niveaux.